L'immobilier parisien

Comprendre l'immobilier de la capitale
Avant confinement • Après confinement

L'immobilier Parisien

C’est bien connu, vivre à Paris coûte cher ! Notre belle capitale offre de superbes opportunités pour qui sait les chercher, mais elle ne fait pas de cadeau sur les prix, notamment dans le secteur immobilier. Comment se porte le marché de l’immobilier parisien en 2020 ? Le confinement apporte-t-il de profonds changements ? Que se passera-t-il, après ?

300

Lecteurs

100%

Parisien

380

Coups de coeur

29

Programmes

Nos articles

Comprendre le marché parisien avant et apres confinement.

L’immobilier parisien, avant le confinement

Le problème, à Paris, c’est ce déséquilibre constant entre une demande immobilière toujours plus forte et une offre rare, donc précieuse. Ces cinq dernières années, le prix des biens immobiliers dans la capitale a littéralement flambé ! Si bien que, chaque année, de nombreux parisiens doivent se résoudre à quitter la ville pour acheter leur résidence principale à sa périphérie, voire plus loin. Bien sûr, il reste les riches investisseurs étrangers qui, eux,



ont les moyens de s’offrir les plus belles résidences, dans les plus beaux quartiers de Paname. Mais enfin, cela n’aide pas le marché immobilier à proposer des prix raisonnables. Au contraire ! Voyez plutôt ces quelques chiffres, qui vous éclaireront sur l'offre immobilière dans la Ville-Lumière : •11 014 €/m² : c’est le record du prix moyen de l’achat immobilier à Paris, atteint en mars 2020 ; •8 378 €/m² : tel était l’équivalent, en 2015 (soit une hausse de plus de 30% en cinq ans) ; •1 618 €/mois : voilà le prix moyen actuel d’un loyer (charges comprises, non meublé), dans la capitale. Ce sont, là, des moyennes. Mais en réalité, de grandes disparités existent entre le centre de Paris (le plus cher) et certains quartiers, beaucoup moins bien cotés. Bonne nouvelle ! Malgré ces chiffres impressionnants, la hausse des prix serait en ralentissement. La crise sanitaire actuelle et le confinement confirment-ils cette tendance ?




L'immobilier parisien, pendant le confinement

La période de confinement, due à l'épidémie de coronavirus, aura au moins servi à cela : le marché de l’immobilier parisien aura désormais beaucoup plus souvent recours aux outils digitaux. Les visites virtuelles et autres visio-estimations permettent déjà aux futurs acquéreurs d'éviter les déplacements inutiles. Les agents immobiliers, quant à eux, se libèrent du temps pour prospecter et proposer des biens mieux adaptés à la demande. Et comme le dit l’adage, « le temps, c’est de l’argent ».


Il y a donc toutes les chances pour que cette nouvelle façon de travailler devienne très vite une habitude, à Paris et ailleurs. En ce qui concerne les prix, le fait de devoir rester enfermé chez soi la majeure partie de la journée pousse certains citadins à revoir leurs priorités. Et l’une d’entre elles est, désormais, d’avoir un véritable espace extérieur. Le petit balcon ne suffit plus à combler ce besoin. Les biens proposés avec jardin , principalement en proche périphérie de la ville, vont donc probablement être encore un peu plus recherchés. Et puisque « Paris sera toujours Paris », (comme le chantait Maurice Chevalier), la ville tant convoitée ne devrait voir, par conséquent, que très peu ses prix diminuer. Les investisseurs étrangers auront, en effet, toujours un immense attrait pour la capitale et l’offre immobilière continuera d’y être très inférieure à la demande. Le confinement marquera donc plutôt comme une pause dans l’ascension fulgurante des tarifs de l’immobilier parisien. Alors, à défaut d’attendre que les prix baissent, vous pouvez d’ores et déjà commencer à profiter de cette nouvelle dynamique virtuelle que vous offre le confinement. Visio-visitez, visio-budgétisez, visio-estimez et surtout… rêvez pour de vrai !

A propos

Pour en savoir plus l'agence immobilière Bonjour Oscar vous aidera pas votre estimation immobilière à Paris